Port d'un cache thyroïde

Le port d’un cache-thyroïde est-il nécessaire lors de la réalisation d’une mammographie ? (Pr B BOYER) Des articles dans la presse grand public ont récemment évoqué le risque possible de cancer de la thyroïde lié à la pratique répétée des mammographies et l’intérêt de faire porter un cache-thyroïde par les patientes lors de la réalisation des mammographies. Cette mesure est-elle nécessaire ? La réponse est clairement non et les raisons de l’inutilité du port d’un cachethyroïde doivent être bien connues des radiologues et des manipulateurs(trices) car les patientes posent parfois la question du port d’un cache thyroïde et doivent être informées avec des arguments clairs et précis qui permettront de les rassurer. Lors de la réalisation de l’examen, quelle que soit l’incidence, la glande thyroïde n’est pas directement irradiée par le faisceau de rayons: la dose reçue par la thyroïde lors d’une mammographie est extrêmement faible et a été évaluée à 0,03 mGy pour 4 incidences [1], ce qui correspond à une dose efficace de 0,0012 mSv, soit l’équivalent de 5 heures d’irradiation naturelle ! Le port d’un cache-thyroïde ne modifiera donc pratiquement pas la dose à la thyroïde même chez les patientes effectuant régulièrement des mammographies. Par contre, lors de l’incidence oblique, le cache-thyroïde peut se projeter sur le détecteur et générer un artefact empêchant l’interprétation correcte . En somme, l’utilisation d’un cache-thyroïde lors d’une mammographie ne doit pas être recommandée car il est inutile et inefficace et peut même s’avérer nuisible pour la bonne interprétation de l’examen. Référence [1] Sechopoulos I, Hendricks RE Mammography and the risk of thyroid cancer Am J Roentgenol 2012 ; 198 (3) : 705-7.

Bientôt

disponible

rdv en ligne avec