Centre Scanner de Nemours/Centre d'Imagerie Médicale Franklin Roosevelt AVON : 01 60 72 34 80 / 01 64 22 07 07
Centre de radiologie et de scanner privé de Fontainebleau/GIE - IRM de Fontainebleau - Nemours : 01 64 22 28 87

 

C’est le couplage de l’utilisation des rayons X et de l’ordinateur. Comme pour la radiographie générale, il est nécessaire parfois d’utiliser des produits de contraste pour examiner certains organes.

A noter que d’autres examens utilisent le scanner : le Pet Scanner qui est un examen de médecine nucléaire (non pratiqué dans nos centres) avec injection de produit radioactif.

 

 

Il est indispensable de nous signaler si vous êtes :


- enceinte ou susceptible de l’être,
- allergique, 
- diabétique,

Fiche patient:

fiche scanner

fiche scanner pédiatrique

 fiche produit de contraste

 fiche renseignement

 fiche info rayonnement ionisant

Votre médecin vous a demandé un scanner. 
Toutes les parties du corps (tête, cou, thorax, abdomen, pelvis, membres) peuvent être examinées par cette technique. 
Vous avez pris rendez-vous…

QUE FAUT-IL APPORTER ?

- l’ordonnance et/ou la lettre de votre médecin,

- vos examens précédents (radiologiques, échographiques, scannographiques, par IRM… )
- votre carte VITALE,

FAUT-IL UNE PREPARATION ? OUI et NON.

- NON SI l’examen est réalisé sans injection de produit de contraste.

- OUI SI l’examen est réalisé avec injection de produit de contraste.
o Le produit qui est injecté par voie veineuse est éliminé naturellement par les reins.

- On vous demandera donc, en fonction de votre âge, de vérifier votre fonction rénale en faisant une prise de sang avant l’examen et éventuellement après celui-ci.
Si la fonction rénale est dégradée, on regardera avec vous et votre médecin traitant si un examen de substitution peut être envisagé. Dans le cas contraire, l’examen sera pratiqué en prenant des précautions particulières. 

- Si vous êtes diabétique :
• on fera de façon systématique la prise de sang afin de vérifier votre fonction rénale, avant et après votre examen.
• Suivant le produit que vous prenez pour votre diabète on vous demandera d’arrêter votre traitement en collaboration avec votre médecin traitant. 
• Il faudra que vous repreniez contact avec votre médecin traitant afin de remettre en place votre traitement initial. 
• Liste (non exhaustive) des médicaments faisant souhaiter son arrêt avant l’examen :
o Glucophage, Metformine, 

- Certains examens spécifiques seront traités de façon indépendante : infiltration, arthroscanner, entéroscanner, coloscanner, coloscopie virtuelle…

DEROULEMENT DE L’EXAMEN : 

- Le médecin ou le (la) manipulateur(trice) qui réalise l’examen vous demandera d’enlever les vêtements , les bijoux, les bandages, prothèses (dentaires, auditives, piercings…) qui peuvent éventuellement être gênants pour la réalisation ou la lecture de l’acte ou créer de fausses images.
- Pour réaliser l’examen vous serez allongé sur une table d’examen mobile, qui glissera au centre de l’anneau du scanner. 
- Avec des centreurs lumineux, la (le) manipulatrice (teur) ou le médecin vous positionnera sur la zone à explorer et mettra en place éventuellement des cales en mousse afin de vous aider à ne pas bouger. 
- Recommandations importantes :
o Vous devez absolument éviter de bouger ou de respirer quand on vous le demande. Tout mouvement (respiratoire, déplacement…) rendra le cliché flou. Il ne pourra pas être interprété et sera refait. 
o Parfois, le médecin ou le (la) manipulateur (trice) vous demandera d’inspirer ou d’expirer et de bloquer la respiration. Il est important de garder la position sans bouger et respirer.
- Tous les matériels sont numériques ce qui permet d’avoir une vision très rapide, parfois instantanée, de la qualité de l’image obtenue.
- Il pourra être nécessaire de réaliser des passages successifs afin de suivre la progression du produit de contraste.


COMBIEN DE TEMPS DURE L’EXAMEN :

- 10 à 30 minutes suivant l’examen pratiqué et la zone explorée.


EST-CE DOULOUREUX :

 - NON. 

- L’injection intraveineuse du produit de contraste va vous entrainer une sensation de chaleur qui débute dans le bassin puis s’étend à tout le corps. Cette sensation dure environ 30 secondes et disparaît complètement. Certains patients ont un goût métallique dans la bouche qui disparaît à l’arrêt de l’injection.


RESULTATS :

- Le radiologue interprétera vos clichés et vous donnera les premiers résultats.
- Il faudra amener vos résultats à votre médecin qui vous donnera la conduite à tenir et vous prescrira éventuellement le traitement adapté.


SCANNERS ET FEMMES ENCEINTES :

- Madame, si vous êtes enceinte, il est important de le signaler au médecin et au (à la) manipulateur (trice).
- Si l’examen est nécessaire et indispensable pour votre santé, il sera réalisé en prenant toutes les précautions.
- Si un examen non irradiant peut lui être substitué, il vous sera proposé en collaboration avec votre médecin de le faire.
- Dans les autres cas, il vous sera proposé de reporter votre examen à la fin de votre grossesse.


SCANNER CHEZ L’ENFANT :

- Votre enfant doit avoir un SCANNER :
o Le plus souvent l’examen pourra être réalisé sans injection (sans piqure). Dans le cas contraire nos personnels et les médecins prendront toutes les mesures pour que l’examen se passe au mieux pour votre enfant. 
o Ne lui transmettez pas votre angoisse et montrez-vous confiant(e),
o Expliquez-lui simplement ce qu’il peut comprendre,
o Plus il sera calme et confiant, moins il bougera et plus vite l’examen sera terminé.
o En fonction de l’examen, votre présence peut-être ou non souhaitable.
o Si vous êtes enceinte, nous vous demanderons de ne pas assister à l’examen.

Vous pouvez également consulter le site de :

Fédération Nationale des Médecins Radiologues : http://www.mon-radiologue.fr/

Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé : http://www.afssaps.fr

 

Imagerie 3D du cerveau. Imagerie 3D du crâne.
Avec les machines récentes, il est possible de réaliser des images 3D et de dissocier les structures les unes par rapport aux autres.

  

a b c
Méningiome du vertex. 
Il est possible de faire des coupes à l’intérieur du volume afin de localiser une lésion par rapport à l’environnement.
Image a, coupe frontale montrant que la lésion est extra-parenchymateuse. Image b, vue 3D du cerveau montrant le positionnement de la lésion par rapport aux structures parenchymateuses et vasculaires. Image c, vue frontale en coupe épaisse dans le volume 3D montrant la lésion, les rapports avec les structures osseuses environnantes et les axes vasculaires principaux du cerveau.


Fusion des images 3D du cerveau et du crâne avec création d’un volet artificiel permettant de visualiser le méningiome par rapport aux structures osseuses environnantes. Ces images sont utiles en bilan pré-chirurgical.

1

2                                                                              3

Images 1,2 et 3: neurinome (tumeur nerveuse) de la 8ième paire cranienne (VIII gauche)

Adénome hypophysaire

Contusion hémorragique

Tumeur du cuir chevelu

Imagerie 3D des poumons. Les couleurs permettent de dissocier les différents lobes des poumons.

   

a b c d

Nodule en verre dépoli du poumon. 
Image a, aspect en coupe axiale traditionnelle. Les logiciels de reconstruction permettent de positionner le nodule sur une radiographie standard (image b). Ils permettent également de faire des reconstructions 3D montrant le nodule et les structures vasculaires environnantes (image c) et de calculer le volume du nodule (image d) en l'isolant des vaisseaux qui l'entourent.

Détection assistée par ordinateur (CAD) des nodules pulmonaires (un micronodule en "rouge" sur les images)

Processus occupant du pancréas (flèches du bas) métastases (flèche du haut)

Cancer du pancréas

Sigmoïdite (épaississement pariétal)

 

Sigmoïdite diverticulaire avec abcès péri-sigmoïdien

Uro-scanner

1                                                                                          2

3

Uroscanner retrouvant un rein gauche muet image 1 (non excrétant), des cavités dilatées image 2 et un calcul du bas uretère gauche image 3 (point blanc).

 

Rein droit ptosé et horizontalisé

Processus occupant du rein droit

Infarctus rénal (flèche de droite) sur thrombose d'un artère polaire inférieure (flèche de gauche)

Infarctus rénal sur thrombose d'un artère polaire inférieure

1

 2

Uro-scanner(1 et 2)  retrouvant une lésion hépatique secondaire (flèche de droite)

une dilatation des cavités pyélo-calicielles du rein gauche (flèche en haut et à droite)

suite à une tumeur urothéliale de l'uretère gauche(flèche en bas et à droite).

 1

 2

Les clichés d'urographie post scanner (1 et 2) correspondants retrouvent deux masses urétérales. 

1                                                              2

3

Appendigite épiploïque (images 1,2 et 3) : torsion d'un appendice épiploïque responsable d'une douleur aigue,

d'une ischémie, inflammation et nécrose. Simule une urgence abdominale.

Masse pédiculée fixée à la séreuse du colon de densité mixte et graisseuse élevée avec bords et travées denses.

 

Appendigite

 Appendicite

 Appendicite

 Tumeur de l'ovaire

Articulation temporo-mandibulaire bouche fermée (normale), bouche ouverte luxation antérieure.

Sinusite maxillaire (flèche de droite)         Ethmoïdite (flèche du haut)

Polype (flèche de gauche)               Sinusite maxillaire bilatérale(flèches du bas)

Ethmoïdite (flèche avant), Sphénoïdite (flèche arrière) 

Scanner thoracique retrouvant une dilatation des bronches.

Fracture du cubitus

Gril costal en 3D

tumeur du foie avec image échographique correspondante

  • Vues: 1759

Des articles à visées professionnelles sur différents domaine de l'imagerie médicale.